Flux RSS

Petite vegan en vacances

Publié le

Plus d’un mois sans poster ici ! Donc trois semaines de vacances en Bretagne, en famille et avec des amis, les premières depuis quelques années, un vrai moment qui fait du bien !

Alors comment ca fait d’être une petite newbie vegan en vacances ? Et bien ca fait bizarre. D’abord parce que je venais juste de prendre la décision de changer d’alimentation, j’établissais juste mes repères à la maison, je prenais mon rythme de croisière, mais c’était finalement assez simple puisque j’étais peu confrontée à l’assiette des autres, et comme je vis seule, mes choix n’engagent que moi, sauf potes de passage qui s’acclimatent volontiers à mes fantaisies.

J’ai cohabité les premiers jours avec ma maman, que j’adore, mais qui a elle aussi un régime alimentaire que je qualifie volontiers de particulier, nous nous sommes donc observées manger chacune nos petits repas spécieux, moi réduisant en purée betteraves et céleris pendant qu’elle dégustait sa bressaola, nous sommes allées visiter le magasin Bio local, bref, tout partait bien dans le meilleur des mondes.

Et puis les potes sont arrivés. Et avec eux les plateaux de fromage dégoulinants. Et l’envie. De cette part de brie qui pue. Un petit bout d’abord, avec l’impression de tricher. Et puis finalement presque du fromage à tous les repas. Parce que de toutes façons, c’était foutu, triché pour triché, allons y gaiement. Ce qui est rigolo, c’est que je me trainais un genre de culpabilité débile, comme si j’avais menti à ma grand mère, que je tentais de rationaliser à grands coups de ‘oui mais le lait c’est quand même pas pareil que les oeufs ou la viande », et autres raisonnements dans le vide. J’ai un peu fait la paix avec ca, après tout, en me mettant la pression, je n’arriverais pas mieux à mon objectif, je ne suis pas faite comme ca, il faut que je sois en paix avec mes décisions.

Retour au bercail, mon blender me claque dans les doigts, il donnait des signes de faiblesse, je le frappait, il repartait, et là, le grand silence de la lame, plus rien. Et oui, je pourrais acheter un petit blender à 10 euros quelque part, mais j’ai envie d’attendre un peu pour m’offrir un 6 lames avec un bon wattage, j’ai vraiment galeré en Bretagne pour les légumes filandreux, le céleri ou la salade.

Je me lance aussi dans un grand rangement de ma cuisine, et depuis, j’ai la flemme de cuisiner. Comme il fait chaud, ce n’est pas vraiment un problème, je n’ai pas envie de plats chauds, je mange donc du riz, des céréales et des légumes sous forme de salades, du tofu émietté ou des galettes de céréales que je passe bassement au micro ondes … Bref, rien de très glorieux ou de gastronomique dans ma manière de m’alimenter, mais ca me va plutôt bien.

Au début de mon changement d’alimentation, j’avais aussi plus de sous, c’est idiot mais cela m’avait motivé à me lancer dans des experiences culinaires, à fouiller dans les rayons de ma BioCoop. Je dois dire que le mois de septembre se présentant plutôt sec côté portefeuille, je vais encore m’en tenir quelques temps aux ingrédients basiques de l’alimentation végétale, sans me mettre en tête de réaliser des merveilles à la gomme de Guam ou chocolat cru merveilleux !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :